Bien plus qu’un sport, le vélo est un moyen de transport que l’on se plaît à découvrir dès le plus jeune âge. Voici des conseils utiles pour aider les parents à apprendre à leurs enfants à monter à vélo.

Les stabilisateurs pour les plus jeunes

Le contact avec le premier vélo peut se faire dès trois ans, mais à cet âge, l’enfant n’a pas encore le parfait équilibre ni la force nécessaire pour maintenir l’équilibre. Grâce aux stabilisateurs, ces petites roues installées de part et d’autre du vélo, il pourra pédaler sans se soucier de l’équilibre. Ce sera pour lui la première occasion de coordonner ses mouvements pour avancer. Au fil des semaines et des mois, en vous voyant pédaler sans ces petites roues, il vous demandera de les retirer, même s’il éprouve encore de l’appréhension.

Trouver l’équilibre : avancer étape par étrape

À partir de 5 ans, vous pourrez demander à votre enfant de manœuvrer sans pédaler, c’est-à-dire en se propulsant avec ses pieds. Cette méthode lui permettra de se propulser sans stabilisateur et sans risque de tomber. Il évaluera le comportement du vélo et comprendra plus facilement l’utilité du freinage. Lorsqu’il saura manœuvrer sans problème, il est temps d’apprendre à pédaler. N’oubliez surtout pas le casque tout au long de l’apprentissage.

Avant le premier coup de pédale, ajustez la hauteur de la selle. Par la suite, en tenant fermement le vélo de votre enfant, demandez-lui de pédaler et de freiner successivement. Indiquez-lui l’utilité d’utiliser à la fois les freins à l’avant et à l’arrière. Si l’enfant a des réticences, ne le forcez pas. Il pourra continuer à se mouvoir avec les pieds jusqu’à ce qu’il gagne en confiance.

Au moment des premiers coups de pédale, demandez à votre enfant de regarder dans la direction où il souhaite aller en gardant le guidon bien droit. Ne le lâchez pas brusquement, allez-y par vague de quelques secondes avant de lui donner la liberté. Courez auprès de lui pour lui donner confiance.


1 COMMENTAIRE

  1. Coucou,

    J’essaie
    d’apprendre le vélo à mon petit, mais il a trop peur de mettre les pieds sur
    les pédales. Du coup, il se met à pleurer et j’avoue que c’est décourageant.
    Cependant, je vais suivre vos conseils afin de lui remonter la morale et je
    suis sûre qu’il va y arriver. Merci !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici