La naissance de mon premier enfant était un jeu d’enfant. L’accouchement était si rapide et si facile, qu’il m’a juste fallu pousser une seule fois. C’est pour cette raison que je n’ai pas trop eu peur d’avoir mon deuxième enfant quelques années plus tard en espérant une expérience similaire. Mais les choses ne se sont pas passées comme je le prévoyais.

J’ai passé un beau moment avec mon deuxième, juste après sa naissance. Mais après l’avoir rendu à l’infirmière et me rendre à la salle de réveil, j’ai réalisé que quelque chose n’allait pas. J’ai très mal à l’estomac. Mais les infirmières m’ont répondu que c’était normal.

Voici une vidéo expliquant un accouchement en césarienne :

Que peut-on faire de plus pour les mères ?

Les experts affirment depuis longtemps que l’obstétrique s’inquiète du bien-être des bébés, presque au détriment des mères, et beaucoup espèrent et pensent que les choses commencent à changer. Davantage de recherches peuvent apporter plus de réponses.

Des experts ont constaté qu’il n’y avait pas assez d’informations pour orienter les soins et le traitement des femmes enceintes dans plusieurs domaines. Selon ses chercheurs, il faut en savoir plus, par exemple sur le dosage des médicaments approuvés pour la population en général, ce qui pourrait ne pas s’appliquer aux femmes enceintes.

Santé maternelle : ce que nous savons

Il y a des millions de naissances dans le monde chaque année. Mais malgré tous les progrès réalisés en médecine, de nombreux mystères demeurent sur la santé des femmes pendant la grossesse et l’accouchement.

De la mortalité maternelle au diabète, en passant par la gestion de la douleur, les césariennes et bien plus encore, il y a encore beaucoup de choses qui ne sont pas scientifiquement comprises ou normalisées, et les histoires douloureuses d’accouchement sont déchirantes. La science et la recherche en obstétrique accusent un retard d’au moins une décennie dans ce domaine.


LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici