Accueil Femme Ces mères qui poursuivent leurs enfants en justice… !

Ces mères qui poursuivent leurs enfants en justice… !

0
8

Comment peut-on en arriver là ? Traîner la chair de sa chair en justice ? Ceux pour qui nous nous inquiétons sans cesse, ceux qui nous apportent nos plus grandes joies de vivre (outre un vin blanc glacé en été…) – Et bien cela arrive, certaines mères attaquent leurs enfants en justice et les raisons nous interpellent.

Attaquée par sa mère car transgenre

Une mère du Minnesota, aux USA, a porté plainte contre sa fille transgenre de 17 ans, ainsi que contre le centre de conseils de santé du comté, un établissement scolaire et des organismes locaux sans but lucratif. Elle s’explique :

« J’ai appris que mon fils (…) a commencé à recevoir des traitements hormonaux, avec assistance médicale, au Park Nicollet Health Service, afin de devenir une femme, et Je n’ai jamais été consultée ou informée », a déclaré Anmarie Calgaro, la maman en question.

Ce qui a surtout contrarié la maman est le fait qu’au Minnesota, les mineurs peuvent accéder à des soins médicaux et à des procédures sans le consentement de leurs parents.

Le Minnesota ne dispose pas de procédure légale pour l’émancipation des mineurs. Mais la loi précise que les mineurs qui ne vivent pas à la maison sont essentiellement considérés comme des adultes en matière de soins médicaux. Alors, la jeune femme habitait-elle chez sa mère ? Et bien non, un avis d’émancipation avait été déposé au tribunal de district du comté de Stearns en octobre 2015, alors qu’en juin 2015, comme le précise l’avis, « la mère avait fait savoir qu’elle ne souhaitait plus avoir de contact avec son fils, qu’elle ne savait pas où il était et n’avait pas tenté de le retrouver ».

Le jugement final n’a pas encore été rendu, alors que cet événement est vu comme une base pour changer la législation dans le Minnesota, avec les mouvements anti-avortement ayant rejoint la plaignante… Alors que la jeune fille paie ses propres traitements et n’habite plus dans le domicile familial, sera-t-elle jugée pour cette volonté de changement de sexe ?

Attaquée par sa mère après un gain de loterie

Sans titre

Là, nous ne parlons même plus de santé, ou d’esprits passablement fermés et éventuellement réfractaires aux changements et à la différence… Nous parlons simplement de POGNON !

L’histoire se déroule en 2015, alors qu’une mère et sa fille se disputent violemment un généreux gain de loterie. Barbara Quiles, la mère, a poursuivi sa fille, Linza Ford, affirmant qu’elle était la propriétaire légitime du billet gagnant de 1 million $. La jeune fille a, d’après sa mère, quitté la ville avec tous les gains.

En effet, lors du gain de loterie, Quiles affirme qu’elle « avait autorisé » sa fille de 19 ans à encaisser le ticket gagnant en 2012 car elle était « trop malade », luttant contre le lupus et le diabète.

Pourtant, la jeune fille a répondu que Quiles, avait accès à un coffre commun sécurisé et à ses comptes bancaires afin qu’elle puisse s’occuper de ses frères et sœurs et de ses factures, mais l’accès a été coupé quand elle a découvert que sa mère dépensait l’argent pour de des opérations de chirurgie plastique.

Suite à l’action en justice, les actifs de Ford ont été gelés mais par la suite, un juge de Brooklyn a signé une ordonnance judiciaire permettant à Linza Ford d’accéder à ses comptes bancaires à nouveau. Comme il l’a expliqué : « Il s’agit d’un accord verbal ».

En conclusion, le juge a ordonné aux parties de conclure un accord selon lequel Ford ne peut pas investir de l’argent ni le donner à un tiers. La maman déplore cependant la trahison de sa fille et regrette de ne pas avoir été invitée au mariage de cette dernière.

Nous avions constaté le cas inverse, en Angleterre, quand un homme a attaqué son père pour recevoir une rente à vie suite à un gros gain EuroMillions de son père… Mais une mère qui attaque son propre enfant, c’est novateur !

Tragique d’en arriver là, n’est-ce pas ? Apprenez tout ce qu’il faut savoir sur la loterie EuroMillions afin d’éviter les problèmes familiaux si vous gagnez gros !