Une crise d’adolescence n’a rien d’une fatalité. Elle peut toucher n’importe quel ado. Gérée avec délicatesse, elle exercera moins d’influence sur la vie de votre enfant, son côté affectif et sa scolarité. Le soutien permanent de ses parents est pour l’ado l’une des meilleures manières de surmonter une telle crise. Tout sera question de communication !

La franchise

Contrairement à ce que l’on pense, la carte de la franchise peut être pour les parents un moyen efficace d’accompagner un enfant en pleine crise d’adolescence. Il ne s’agit en aucun cas de faire culpabiliser votre ado, mais d’établir une ambiance durant laquelle les deux parties évoquent chacune de leur côté ce qu’elles ressentent l’une envers l’autre, et les angles auxquelles chacune d’entre elles perçoit la crise en question. Même s’il s’agit d’une tâche assez complexe, il faudra laisser l’adolescent défendre son propre point de vue sur une situation. Les parents expliqueront pour leur part leurs inquiétudes en toute sincérité.

Aborder le problème avec tact

Pour réussir à établir une communication avec un enfant en pleine crise d’adolescence, il serait aussi préférable pour les parents d’évoquer les problèmes avec l’enfant dans la plus grande délicatesse. Il faudra alors nommer et énoncer clairement ce que vous pensez être un problème, tout en essayant de ne pas l’inclure dans la relation parents-enfant ni de culpabiliser l’ado. En effet, plus un ado se sent attaqué et considéré comme fautif, plus il aura envie de se protéger, de camper sur ses positions et ne pas sortir de sa crise. Si vous souhaitez mieux accompagner votre enfant dans une telle épreuve, évitez également les sermons culpabilisants et interminables. Cela ne fera qu’empirer les choses.

Laisser l’ado s’exprimer

Dans une telle crise, il est également important de laisser à l’adolescent l’occasion de s’exprimer et développer son point de vue. Accordez surtout une attention particulière au contenu de son discours, prenez le temps de valider en toute objectivité certains de ses propos et ses émotions. Une fois qu’il aura fini de vous dévoiler ce qu’il ressent réellement par rapport à la crise qu’il traverse, vous pourrez désormais exprimer la façon dont vous, en tant que parent, vous voyez réellement les choses.


LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici