Bébé est enfin arrivé après neuf longs mois d’attente, mais vous vous sentez très triste, vous pleurez pour un rien, vous êtes angoissée ? C’est le baby blues. Rassurez-vous, ce syndrome est courant chez les jeunes mères et dure rarement longtemps. Il est tout à fait possible de le surmonter pour enfin profiter de votre nouvelle vie avec bébé.

Comment se manifeste le baby blues ?

Les symptômes apparaissent vers le troisième jour après l’accouchement, voire plus. Le baby blues ou la déprime post-natale est à différencier de la dépression post-partum. Cette dernière affecte directement la relation de la mère avec son enfant et nécessite l’intervention d’un psychiatre. Ce qui n’est pas du tout le cas du baby blues ! Cette déprime passagère est généralement dénuée de gravité. Vous avez le vague à l’âme, vous êtes inquiète, angoissée, déstabilisée, vous avez l’impression d’être tout le temps fatiguée et êtes à fleur de peau. Vous devenez également très susceptible, un rien peut vous faire pleurer ou vous irriter.

Tout cela est normal si ça ne dure que quelques jours. La plupart du temps, tout rentre dans l’ordre spontanément, sans aucune intervention extérieure. Par contre, si cet état de dépression dure, il va falloir songer à consulter.

Vivre avec le baby blues

Le baby blues peut s’expliquer de plusieurs façons. D’abord, les bouleversements hormonaux influent indéniablement sur le moral. À cela s’ajoutent les petits désagréments post-partum, tels que les petits saignements, les douleurs au niveau du périnée, etc. Et après avoir vécu toute une aventure pendant 9 mois, la délivrance s’accompagne parfois d’émotions intenses. On se sent mal dans sa tête, on a peur de ne pas être à la hauteur, on est angoissé à l’idée de devenir responsable d’un autre être humain… Quels que soient les symptômes, les nouvelles mamans victimes de baby blues doivent être réconfortées et écoutées par leurs proches.

N’ayez pas honte de pleurer si l’envie se fait ressentir. Dialoguez, c’est la meilleure façon de surmonter au mieux cette situation. Entourez-vous de votre mari, de votre mère, de votre sœur, exprimez vos sentiments, et surtout adonnez-vous à une activité relaxante, comme le yoga.


LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici