La crise d’autorité est un fait qui touche de nombreux parents du XXIe siècle confrontés à des enfants de plus en plus volontaires. Voici des conseils essentiels pour instaurer son autorité au sein de la famille tout en restant de bons parents.

Ne plus traiter les enfants comme des rois

Beaucoup de parents qui font face à une crise d’autorité au sein de leur famille font l’erreur de considérer leurs enfants comme le centre de leur petit monde, quitte à succomber à la majorité de leurs désirs. Ainsi traités, les petits ne manqueront pas de s’affirmer avec des larmes et des cris s’ils n’obtiennent pas ce qu’ils veulent. Si ce problème n’est pas réglé à l’adolescence, les affrontements risquent de se multiplier tout en gagnant en intensité. Il est donc essentiel de régler le problème dès le plus jeune âge.

Savoir imposer les règles sans culpabiliser

En punissant leurs enfants, de plus en plus de parents éprouvent de la culpabilité, notamment lorsqu’ils croisent le regard abattu de leur progéniture qui vient de se faire gronder. Ils hésitent alors à fixer des règles trop imposantes, et pourtant, chaque balise est primordiale à la fois pour la sécurité de l’enfant et pour l’acquisition des bonnes habitudes de la vie. Il ne faut donc pas transiger chaque fois que les limites sont franchies. Paradoxalement, il faut rester calme et maître de soi pour éviter que la tension ne monte. Il est conseillé de manifester son approbation et sa joie lorsque l’enfant accomplit de bonnes actions. Il se sentira ainsi valorisé, même s’il se fait parfois gronder.

Être parent, un exercice difficile à assumer au quotidien

Être parent est loin d’être une sinécure. Les problèmes du quotidien font parfois oublier les obligations. N’hésitez pas à vous faire aider par vos proches pour calibrer les punitions adaptées au degré des bêtises faites par les enfants. Et n’oubliez pas, grondez les enfants immédiatement après les faits, même si vous êtes occupé. Il ne faut pas attendre.


1 COMMENTAIRE

  1. Je suis d’accord avec vous. Nous, les parents, devons fixer des limites, des règles à suivre sinon, le risque de problèmes à l’adolescence est grand…

    Par contre, si on parle de CONSÉQUENCES à des comportements indésirables, on se sent moins coupables. On ne punit pas, on éduque. Et ce n’est pas juste de changer de mot. Une conséquence est ce qui arrive quand on agit mal et, idéalement, c’est LOGIQUE. Tu es allé avec ta bicyclette dans la rue alors que tu devais rester dans la cour, je te prive de bicyclette. Je ne t’envoie pas à genou dans le coin, ni te prive de jeux vidéos…

    Pour être davantage efficace, la conséquence doit être logique pour l’enfant. Ainsi il y a moins de chance que l’enfant la trouve INJUSTE et fasse une crise. Moins de chance 😉

    Pour éviter 9 pièges dans lesquels on tombe souvent avec des enfants plus difficiles, je vous invite à découvrir l’article suivant. Il pourrait vous sauver bien des crises 😉

    http://www.apprendretoutsimplement.com/enfant-agressif-9-pieges-a-eviter.html

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici